17 février 2009

Ma vie vient de basculer dans l'horreur

Je vais résumer de manière prompte alors que je suis vaguement rescapée... cad que j'ai songé de manière absolument définitive à mettre fin à mes jours (déjà que bon ce soir j'étais pas super en forme, loin de là ><) avant d'avoir un sursaut d'humanité et foncer réveiller mon père, qui n'a même pas gueulé que je vienne sonner à 0h40... (il est la bagatelle de 1h51 et là je suis fatiguée à force d'avoir crié et pleuré).

Résumé... avec la liste des solutions envisageables passque depuis j'ai réfléchi... (ce qui va me permettre de dormir, peut-être un peu).

- je suis à deux doigts depuis plusieurs mois de faire une grosse bêtise
MAIS je suis méga forte sur le plan de la volonté et je vais fermer ma gueule, c'est évident.

- je n'ai pas de logement pour le stage (même si j'ai une piste, en fait, dixit le retour extrêmement rapide d'une amie qui quitte son logement)

MAIS suis-je bête je n'ai pas de stage finalement, dis-donc.

- je n'ai pas de stage.

Ca c'est la blague du soir, minuit trente-cinq. Genre bonne blague que j'avais pas prévue, quoi. Genre message hallucinant que tu relis, relis, relis sans comprendre et en te disant que c'est pas possible que qqn m'envoie un truc pareil, parce que bon, là, à ce stade de connerie, de m'enfoutiste et de branlerie (certes notoire les concernant), ils sont plus que six pieds sous terre les mecs, ils continuent à creuser. Mais genre profond et que quand ils atteignent le centre, ils cherchent encore à rejoindre ailleurs.

Voilà je vais faire court dans l'explication car là je suis extrêmement lasse.

S'offrent plusieurs solutions :

- postuler à un JOB dans le Nord, ce qui serait trop facile dis-donc, intéressant et pas à la fois. A envisager.
- trouver un autre stage : je suis déjà en train et j'ai vu une annonce à moitié bof, jouable, disons. xD Ca me permettrait de finir cette saloperie de master ET de faire ma 2e année. Pas forcément faire six mois de stage donc, mais rien que les quatre mois demandés, vala... ce qui me libérerait en août... pas mal. Aha ah, y'a plus qu'à.

Notez comme je suis zen, calme et tout, que j'ai réfléchi posément (cad après avoir hurlé j'étais fatiguée, surtout que je dors énooooooormément en ce moment). Bref.

Posté par Sydnette à 02:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Ma vie vient de basculer dans l'horreur

    On va en faire de la chair à pâtée de ces bobos, aussi fiable qu'une planche pourrie... :s

    Posté par dr frankNfurter, 17 février 2009 à 14:29 | | Répondre
  • ...Pardon?

    ... C'est quoi ces conneries? pourquoi changer d'avis maintenant, aussi soudainement? Ils ont plus de fric à Boboland ou quoi? Licenciement de masse? Guerre? Famine? Tin, je suis sur le cul là O_O

    Posté par Aldie Moi-même, 17 février 2009 à 20:49 | | Répondre
  • Mais quels nazes chez Boboland!

    Sinon hey reste avec nous, on a besoin de toi pour dM et pour d'autres choses aussi (même si je suis pas beaucoup sur tinternet, boulot et merdes à la maison obligent)

    (J'espère que ce commentaire va apparaître, ça a pas l'air de marcher depuis une semaine chez moi...)

    Posté par Ann'So, 19 février 2009 à 22:07 | | Répondre
  • Une catastrophe avorté...

    Posté par Andy, 22 février 2009 à 16:16 | | Répondre
  • @ Dr: clairement
    @ Aldie : répondu en direct, ça reste "secret" à la fac aussi longtemps que possible.
    @ Ann'So : je t'envoie un mail
    @ Andy : ni la première ni la dernière. Martin Lee Gore vient de donner la définition de la Sydnette en explicitant sa propre auto-description : "It's something wrong with me, chemically, something wrong with me inherently" xD.

    Posté par Sydnette, 22 février 2009 à 18:45 | | Répondre
Nouveau commentaire